Environnement : biologique, naturel, consommation – Les courses en vrac

Pour le deuxième article de cette série, je voulais vous parler des courses en vrac ! C’est quelque chose que j’ai toujours voulu essayer, pour réduire ma consommation de plastique non recyclable. Je ne suis pas encore au point de me lancer dans le zéro déchet mais je sais que le plastique est entrain de nous tuer. On retrouve de plus en plus de micro-plastiques dans notre alimentation, que ce soit dans l’eau puisqu’il y en a beaucoup dans l’océan mais aussi dans le sel marin et donc toutes les préparations qui sont faites à base de sel marin. On est entrain de s’intoxiquer petit à petit. Donc si je peux réduire ma consommation plastique, je le fais avec plaisir.

Dernièrement, j’ai trouvé une gourde en inox, qui m’accompagne désormais partout. J’avais l’habitude d’utiliser des bouteilles en plastique jusqu’à ce qu’elles soient trop abîmées mais boire de l’eau dans du plastique c’est boire chaque fois un peu de plastique. Donc j’ai voulu trouver une alternative et la gourde en inox est parfaite ! Elle est forcément un peu plus lourde mais je ne sens pas la différence. Elle se nettoie facilement, ce n’est pas désagréable de boire dedans et elle est bien étanche. Il s’agit d’une gourde de la marque Qwetch si certains se demande mais je ne saurais pas vous dire si elle a coûté cher ou non. Une deuxième voire une troisième devraient la rejoindre, pour que je puisse en avoir un peu partout dans mon studio – oui, je bois beaucoup.

Donc suite à ce petit changement, j’ai voulu essayer les courses en vrac. Je ne voulais pas forcément du bio, parce que c’est très cher et pas forcément meilleur pour l’environnement, donc je m’intéressais plutôt au marché local. Mon arrivée sur Nancy m’a permis de me mettre à la recherche d’un magasin dans lequel je pourrais faire mes courses en vrac. J’ai trouvé l’enseigne day by day, au nord est de Nancy, qui a des avis très positifs sur google. Donc j’y suis allée et effectivement, l’accueil est top. C’est une petite boutique, qui propose tout de même pas mal de choses, de l’épicerie salée et sucrée jusqu’aux produits ménagers. De ce coté-ci, c’est top !

En faisant le tour cependant, j’ai pu voir que les prix étaient bien trop élevés pour mon budget. J’ai été déçue. Je fais ce que je peux mais là, financièrement ce n’est pas possible pour moi. Ils essaient de rendre leurs produits accessibles aux étudiants en appliquant une réduction de 5% sur présentation de la carte étudiante mais ce n’est pas suffisant pour moi. Entre mes convictions, mes envies de consommation plus écologique, et mon budget mensuel, je dois faire des concessions. Vous vous doutez bien que je préfères payer mon loyer et manger suffisamment plutôt que de manger et de consommer correctement. Donc malheureusement, je ne peux pas faire mes courses en vrac comme je l’aurais souhaité pour l’instant. J’attendrai d’avoir un plus gros budget pour m’y mettre.

Cela ne m’empêche pas de faire au mieux pour ne pas produire trop de déchets plastiques. Je bois dans une gourde en inox, je réutilise beaucoup de verre et de plastique quand je peux et surtout je n’achète mes vêtements quasiment qu’en seconde main. Je vous avais d’ailleurs donné quelques adresses sur mon article mes bons plans sur Lyon et je compte bien vous refaire un article sur Nancy lorsque j’aurai quelques bonnes adresses à vous partager. N’hésitez pas à partager les vôtres en commentaires !

 

Photo by Matt Briney on Unsplash

Publicités

2 commentaires sur “Environnement : biologique, naturel, consommation – Les courses en vrac

  1. Mettre en place des choses à son niveau. Chaque pas compte.
    J’achète bio quand je peux mais oui c’est un peu plus cher. J’aimerai acheter plus local aussi mais à Paris, pas toujours évident.
    J’aimerai bien faire du compost mais là encore, en appartement ce n’est pas chose aisée.
    Alors je me dis que je fais ce que je peux avec mes moyens. C’est déjà pas mal!

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement ! J’aimerais aussi faire du compost mais en appartement ce n’est pas possible. Donc en effet, faire avec ses moyens reste l’essentiel.
      Acheter local peut aussi commencer par acheter français, ce qui réduit déjà quelque peu le trajet des produits. Parce qu’en effet les circuits-courts sur Paris doivent être compliqués à trouver.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s