La liberté sexuelle

Cet article s’inscrit dans ma catégorie « Etre une femme ». Il s’agit du premier article qui ne parle que de ça, puisque les deux premiers avaient aussi pour but de présenter les séries que j’ai pu regarder dans le mois. Ecrire à ce sujet me tient énormément à cœur puisque je suis une femme. Il y a énormément de choses que les femmes vivent voire subissent uniquement à cause de leurs chromosomes. Je veux partager, avec vous, mes réflexions à ce sujet. J’espère que cela vous plaira et j’attends vos réactions en commentaires !

 

Dans ce premier article, je veux vous parler de la liberté sexuelle. C’est un sujet qui m’a énormément préoccupée pendant les premières années de ma vie d’adulte. J’ai eu beaucoup de réflexions aberrantes à ce sujet et j’aimerais partager cela avec vous. Vous connaissez sans doute tous cette différence que fait la société entre les hommes qui doivent avoir le plus de conquêtes possibles et les femmes qui doivent en avoir le moins possible. Pour le premier, il en va de sa virilité et pour la seconde, il en va de sa dignité. On est alors sur deux registres totalement différents. J’espère que cela disparaîtra dans les années à suivre puisque ce sont des choses dont on parle de plus en plus.

 

Les femmes ne sont pas totalement libres de faire ce qu’elles veulent de leur sexualité dans notre société. Elles sont souvent critiquées et jugées sur leurs pratiques, dès lors qu’elles osent en parler. Malheureusement, au tout début de ma vie d’adulte, j’avais encore mon cercle d’amis du lycée. Au collège et au lycée, les apparences comptent énormément et pour ne pas avoir de souci, l’important est de se fondre dans la masse. Cette période est plus ou moins difficile selon les caractères mais elle n’est facile pour personne. Le corps change, on grandit et on quitte l’enfance avec toute son innocence et sa naïveté. Les amis que nous nous faisons à cette période gardent cette image de vous que vous avez donné à cette époque. Je parle de mon expérience mais je sais que ce genre de chose est arrivé à beaucoup d’autres. Et c’est à cause de ces amis que j’ai pris conscience de l’absence de liberté sexuelle de la femme.

 

Aujourd’hui, je regarde énormément de vidéos sur l’émancipation, notamment sexuelle, des femmes et je me suis entourée de personnes bienveillantes, qui ne portent pas de jugement sur les autres. Mais avant cela, j’ai dû vivre un événement assez douloureux pour moi. Je ne me rendais pas compte alors de la manière dont était perçue la sexualité des femmes au sein de la société. J’ai vécu et entendu des jugements très violents à propos de ce qu’on appelle des coups d’un soir, des plans cul ou encore des sexfriends. A croire que ce n’est acceptable d’être sexuellement active qu’avec quelqu’un dont nous sommes amoureuses. C’est effectivement ce que nous demande la société. Si elle ne nous demande plus de nous préserver pour le mariage, elle veut voir de l’amour.

 

Ces femmes qui jugent et restreignent les autres blessent bien plus que les hommes. Elles devraient soutenir les autres dans leur émancipation, quand bien même elles ne feraient pas les mêmes choses. Et c’est pour cela que je vous fais cet article aujourd’hui. Chacune a le droit de faire ce dont elle a envie, quand elle en a envie, d ans les limites du respect de l’autre. Ce n’est pas se manquer de respect que de ramener quelqu’un chez soi pour un soir et ne plus jamais vouloir le revoir par la suite. Les seules limites que vous devez vous fixer sont celles du respect de l’autre. Ne faites pas miroiter une relation lorsque vous n’en voulez pas et n’en demandez pas une lorsqu’on vous a clairement dit qu’il n’y en aurait pas. Cela va sans doute de soi mais je préfère le préciser. Et si je peux vous donner un conseil : entourez-vous de bonnes personnes. Si les seuls conseils que vos amis sont capables de vous donner concerne votre image au détriment de votre bien-être et de la réalisation de vos envies, discutez sérieusement avec eux.

 

Je ne vous conseille pas de mettre fin à vos relations amicales de suite mais discutez avec eux. Essayez de leur expliquer votre point de vue, ce qui compte pour vous et qu’une femme n’est pas « sale » quand elle a des relations sexuelles sans être amoureuse. Si vos amis sont en droit de s’inquiéter pour vous lorsque vous vous mettez en danger, ils ne sont pas en droit de vous dicter les règles par lesquelles vous devriez vivre votre vie. C’est très important de comprendre que nous sommes tous responsable du jugement porté sur les autres et ici sur la liberté sexuelle des femmes.

 

Je n’ai pas personnellement vécu de situation de couple libre ou de polyamour mais c’est quelque chose que nous pouvons sans aucun doute relier à cet article. Parce que dans ce cas, encore, les femmes sont bien plus jugées sur leurs pratiques que les hommes et parce que cela concerne directement la liberté sexuelle voire la liberté amoureuse. Je voudrais tout de même préciser que la liberté n’est pas d’agir contre les règles éditées par la société mais bel et bien de vivre comme nous l’entendons personnellement. La liberté passe aussi par être exclusif lorsque nous sommes en couple et par se préserver sexuellement jusqu’au mariage.

 

Si je peux désormais vous dire que j’agis activement, comme à travers cet article, pour que tout un chacun agisse selon ses envies, dans le respect de l’autre, sans être jugé, cela n’a pas toujours été facile. Je me suis longuement questionné sur ce qui est bien et ce qui ne l’est pas, ce qui est extrémiste et ce qui doit être défendu ou encore sur ce qui mérite patience et ce qui n’est que perte de temps. C’est ce sujet qui a enclenché cette réflexion et c’est pour cela que je voulais vous en parler en premier. D’autres articles arrivent sur ce qu’est d’être une femme en France dans la société actuelle.

 

Gardez en tête que chacun est libre de faire ce qui lui plaît, sans avoir à être jugé, tant qu’il respecte autrui. Et vous ne pouvez pas demander à ne pas être juger si vous n’arrêtez pas de juger vous-même. Prenez le temps d’analyser vos paroles, vos actes et vos pensées et demandez-vous si le jugement que vous être en train d’émettre ne pourrait pas se transformer en critique positive. Je vous en ferai un article très prochainement, et je conclue celui-ci en vous disant qu’un homme n’est pas plus viril s’il accumule les conquêtes et qu’une femme n’est pas moins digne si elle le fait. Vivez vos vies et nourrissez-vous des différences, elles ne sont en aucun cas des menaces pour vous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s