Raviver ses ambitions

Il y a cinq, six voire dix ans, j’étais pleine d’ambitions que je ne pouvais réaliser faute de moyen. Aujourd’hui, s’il me manque encore certaines ressources, je peux réaliser la plupart de ces ambitions. Mes ambitions. Parfait me direz-vous. Oui mais…

Les cinq dernières années n’ont pas été faciles. J’ai vécu des choses que j’aurais préféré ne jamais connaître, comme beaucoup d’entre nous. Pourtant ce sont ces choses qui nous forment et qui nous aident à avancer. Seulement à quel prix ? Il y a très peu d’une idée suicidaire à son exécution. Certaines nouvelles nous assomment, nous submergent et soudain, nous n’arrivons plus à respirer. Un proche malade, un autre qui arrête de respirer ou l’entreprise familiale qui fait faillite, beaucoup ont déjà vécu une de ces situations et bien d’autres. Alors on essaye comme on peut d’en parler, de trouver du réconfort et on espère que la peine et le souci passeront bien vite. Ca ne passe jamais assez vite et jamais vraiment. C’est toujours là, quelque part, et il ne faut que quelques mots pour raviver la douleur. Plus on en parle et moins cela nous fait souffrir. Pendant cinq ans, ce genre de nouvelles se sont enchaînées. J’ai essayé de tenir bon et d’avancer, parce que je me le dois. Si j’ai cru y être arrivé, j’ai réalisé à l’instant que ce n’était pas le cas. Mes ambitions d’antan ont été soufflées et reléguées au dernier plan. Tout ce que je ne veux pas.

Alors mes ambitions doivent revenir. Mes projets d’écriture doivent reprendre vie. Peu importe ce qui m’a retenue jusqu’alors. J’ai le temps et les moyens physique de me consacrer à eux alors je dois le faire. Tous ces événements que j’ai vécu et que je continue de vivre sapent mon moral. Chaque chose se dénoue à son rythme mais si j’ai bien appris une chose, c’est que lorsqu’un “souci” disparaît, un autre prend sa place. C’est difficile de ne pas se laisser émouvoir ou déprimer par ce genre de situation. C’est sans doute même nécessaire pour rester debout. Seulement voilà, lorsque tout ceci nous empêche de faire ce qui nous passionne et donc ce qui nous fait rêver, ce n’est pas bon.

J’ai replongé dans mes souvenirs d’enfance et d’adolescence pour reprendre des forces. Quand j’étais plus jeune, je rêvais de pouvoir faire tout ce que mon imagination me soufflait. Et maintenant, je peux le faire ! Alors si j’écoute cette plus jeune moi, je ne peux pas me laisser démoraliser. Je me dois de me motiver pour avancer, pour faire ce qui me plaît vraiment. J’ai écrit mercredi un article sur le fait d eprofiter pleinement. J’ai évoqué le plaisir que j’éprouve à écrire et il est chaque fois présent. Alors quand je doute, quand je ne souhaite plus m’essayer à l’exercice, je me dis que la plus jeune moi me dirait de le faire. Elle me dirait qu’on s’en fout du doute, parce que tout le monde doute, que l’important est de se faire plaisir, de faire tout court et pas de faire parfaitement.

Et vous, quels étaient vos rêves quand vous aviez quinze ans ? Les avez-vous réalisé, ont-ils évolués ou sont-ils relégués au placard ? Je serais curieuse aussi de savoir ce qui vous motive à réaliser vos projets. Dites-moi tout ça en commentaire !

2 commentaires sur “Raviver ses ambitions

  1. C’est vrai que parfois on se laisse happer par tout ce qui se passe autour et alors vivre chaque jour est notre seul objectif, les autres sont relégués au grenier.
    Écrire ça a toujours été en moi. Offrir ici et là des graines de bonheur. Je me suis perdue dans la course à la reconnaissance et à l’édition. Et un jour je me suis lancée. Quand je me sens perdre mes repères et mes rêves, j’ai une photo de moi petite, que je regarde et qui me remet sur les rails. Elle me dit qu’il est temps et qu’elle est là, au fond ce moi, que tout est parfait comme ça.

    Aimé par 1 personne

Répondre à 23h50demoins Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s