Ecouter et entendre

Récemment, j’ai été touchée par mon entourage. Qu’il soit amical, familial ou universitaire, certains de leurs mots et certaines de leurs phrases ont résonné en moi. C’est une sensation très singulière et terriblement bonne. En revanche, elle n’arrive que bien trop peu souvent. Parce que tout être humain aime répéter ce qui lui procure du plaisir, j’ai essayé de me pencher sur le pourquoi du comment. Nous ne sommes pas tous les jours touchés par ce qu’on nous dit. Tout ne résonne pas en nous comme si derrière se cachait un second sens. Dans l’article de mercredi dernier je vous parlais d’une de mes professeurs qui avait changé ma vision du doctorat. Elle n’a eu qu’à dire quelques phrases pour que je reconsidère entièrement mes plans futurs. Et c’est tout simplement dingue.

On aime croire que notre esprit est rigide, que nous sommes qui nous sommes, pétris d’expériences diverses et de convictions inchangeables. C’est rassurant, de se dire qu’on sera toujours le même. Une fois que nous nous sommes découvert une identité, nous pouvons y coller sans se surprendre tous les jours. Nous nous contrôlons et par défaut, nous contrôlons notre environnement, à savoir les autres. Si les autres ne changent pas, nous n’avons qu’à connaître une fois une personne pour ne plus jamais être étonné par elle. Des espoirs ne seront pas déçus et nous savons par avance quelle relation nous nouerons avec elle.

Sauf que, l’esprit est en constant remaniement. Nos expériences nous façonnent, encore et encore. Nous nous adaptons face à chaque problème, nous modifions nos modes d’actions et notre vision de la vie. Le jour où nous cessons d’apprendre est le jour où nous mourrons. Et de ce fait, le jour où nous nous pétrifions, nous tombons en poussière. Alors bien heureusement, nous changeons ! Si chaque chose à laquelle nous faisons face nous modifie légèrement, je veux vous parler ici de cette sensation de changement si prégnante qu’elle étonne. Elle peut être effrayante mais a plutôt pour moi le goût de me retrouver. Sans doute parce que je me définie de nouveau, dans une situation différente de la précédente.

Pour pouvoir être touché par le discours de notre entourage, il est nécessaire d’y être attentif. Lorsque vous discutez avec quelqu’un, gardez en tête que vous échanger. Vous pouvez connaître la personne depuis une heure ou vingt ans, le dialogue vous enrichie. Un échange existe pour que les deux parties en tirent quelque chose. Si l’échange ne mène nulle part, demandez-vous pourquoi. Ecoutez-vous réellement ce qu’on vous dit ? Répond-on à ce que vous dites ? Ecouter ne suffit pas, il faut entendre au sens de comprendre. Restez passif dans un dialogue ne vous aidera pas à en tirer quelque chose de constructif.

De même, essayez de vous défaire de l’impression que vous savez déjà ce qui va être dit. Si c’est le cas, tant pis. Mais si c’est quelque chose de nouveau, adoptez un instant cette perspective. Réagencez vos croyances autour de cette nouvelle idée. Et si tout se combine parfaitement, la voilà cette sensation si agréable, celle de se retrouver. L’ancien schémas de croyance ne peut plus exister sous la gouverne de ce nouveau à la composition si harmonieuse. Il s’organise aussi sans doute bien mieux avec le reste de vos expériences récentes, avec voter récent changement de point de vue.

N’ayez pas peur du changement, cherchez-le. S’il se présente à vous, ne le rejetez pas fermement, sous prétexte que vous savez déjà qui vous êtes. On ne sait jamais vraiment qui on est puisqu’on est en perpétuel remaniement. Et enfin, acceptez de vous tromper. Reconnaissez vos erreurs car c’est grâce à elles que vous pouvez avancer.

Qu’en pensez-vous ? Reconnaissez-vous cette sensation ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s