Choisir son entourage

Bien choisir son entourage est primordial. Seulement voilà, comment le choisir quand il nous semble être imposé ? La famille, les collègues de travail ou les amis d’amis, on ne choisit pas toujours ceux qui nous entourent. En revanche, on peut choisir ceux qu’on veut garder proche de soi et ceux qu’on ne veut pas voir à moins d’y être forcé. Alors là encore, on s’entend sur le “forcé”, personne n’est jamais obligé de faire quelque chose s’il n’en a pas envie mais disons qu’il est préférable parfois de faire des concessions. A noël, il n’est pas simple de refuser la présence d’un oncle si on souhaite passer les fêtes avec tout le reste de sa famille par exemple. Rien est tout blanc ou tout noir ! Une fois cette base posée, comment sélectionner les personnes qu’on veut près de soi ?

La première chose, celle qui me paraît indispensable, est d’être soi. Si on se comporte comme un autre, on attirera des personnes qui ne nous correspondent pas vraiment. Les faux-semblants ne vous permettront pas de créer des liens satisfaisants, bien au contraire ! Lorsque vous serez de nouveau vous-même, au bout de quelques mois ou de quelques années, ces personnes ne vous reconnaîtront plus et vous décevrons très certainement. Pour cela, il ne faut pas avoir peur de ne pas plaire. Certaines personnes ne sont pas faites pour être auprès de vous. On ne peut pas s’entendre avec tout le monde et lorsqu’on cherche à créer son entourage proche, c’est essentiel de ne pas y accepter le premier venu.

Etre soi passe par converser à propos de sujets qui nous intéressent vraiment. Parler à propos de sujets de société ne suffit pas pour savoir si l’autre est compatible avec nous, sauf si c’est ce qui nous intéresse vraiment. Sinon, abordez les sujets qui vous plaisent, ceux sur lesquels vous aimez échanger. Si vous faites des études, si vous avez une passion, si vous faites du sport, parlez-en ! Vous attirerez ceux qui aiment aussi échanger à propos de ces sujets. Vous pourrez construire quelque chose autour de vos intérêts commun. C’est toujours plus intéressant de savoir qu’on va pouvoir parler de ce qui nous intéresse vraiment que de devoirs parler de choses futiles sous peine de rompre le lien.

Cela va aussi avec exprimer ses réelles opinions. Nous savons pertinemment que tout le monde ne peut pas être d’accord avec nous. Et même si parfois on doit mettre de l’eau dans son vin, ne pas crier à la terre entière qu’on préfère tel ou tel parti politique, avec les gens que nous voulons avoir dans notre cercle proche, il est important de le faire. Parfois ces différences se révéleront être des atouts. Vous n’êtes pas croyant et la personne en face l’est ? Tant que chacun respecte le choix de l’autre, il est possible d’échanger à ce sujet de manière constructive. Par ailleurs, je vous conseille de ne pas chercher votre copie conforme. On s’ennuie rapidement avec quelqu’un qui est toujours d’accord avec nous, sur tout. Ce qui est important dans le fait d’exprimer ses opinions est de voir si l’autres est capable de les entendre, sans nous juger et sans que cela soit un frein à la relation.

Etre soi, dire ce qu’on pense et parler de choses qui nous intéressent ne plaira pas à tout le monde. C’est d’ailleurs là le but et donc on ne doit pas être accompagné par défaut. Souvent, on fait parti d’un groupe parce qu’il n’y a pas mieux. On se prive de certaines choses en se disant que c’est pour le bien de tous et que cela ne nous affecte pas tant. C’est faux. Dans notre cercle proche, nous ne voulons pas subir du jugement et nous ne voulons pas nous cacher. Avec nos amis, notre entourage proche, nous n’avons pas besoin de porter un masque ou de se soucier de l’image qu’on renvoie. Certes on se soucie des autres, parce que vivre en société c’est composer avec eux, mais nous n’avons pas besoin non plus de nous brimer. Tout le monde n’est pas fait pour faire partie de notre entourage et tout le monde n’est pas fait pour y rester. Etre accompagné de gens qui ne veulent pas vraiment votre bien ou qui sont incapable de vous accepter pour qui vous êtes vraiment n’est pas bénéfique du tout.

Et j’en viens donc à vous dire qu’il est primordial de ne pas avoir peur d’être seul. Mieux vaut être seul que mal accompagné et c’est vrai ! Si on pense pouvoir compter sur quelqu’un, la chute sera bien plus rude que de savoir qu’on ne peut compter que sur soi-même. Les moments où notre entourage se réduit jusqu’à devenir inexistant sont très durs. Mais dites vous bien qu’ils sont nécessaires. Vous allez reconstruire quelque chose de bien plus stable et durable. Etre seul permet aussi de se recentrer sur soi et d’écouter réellement ses besoins. On peut faire un point sur notre vie, sur nos désirs et sur nos projets.

Si votre entourage ne vous laisse pas tomber, il faut tout de même parfois savoir repérer les gens néfastes. Ceux que nous connaissons depuis des années semblent vouloir notre bonheur. Cependant, ce n’est pas toujours le cas ! Il arrive que certaines personnes vous apportent plus de malheur que de bonheur et dans ce cas, il est nécessaire de le savoir. Une fois qu’on en est conscient, on peut bien mieux composer avec. Les mots ou les actes de notre entourage proche ont souvent beaucoup d’importance à nos yeux et s’ils peuvent être cathartiques, ils peuvent aussi être extrêmement blessants. Le retour qu’on a de nos proches nous permet de nous voir de l’extérieur et d’ajuster ce qui semble être incorrect. Sauf que lorsqu’en face, on ne nous veut pas du bien, cet ajustement peut nous détruire.

C’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à s’éloigner des gens qui sont néfastes pour nous. Malheureusement, ce sont des gens qui ont souvent beaucoup compté pour nous et il est très difficile de prendre une décision radicale. Il est nécessaire avant de faire quoi que ce soit de bien peser le pour et le contre. Pourquoi ne pas en parler à une personne extérieur, pour avoir un regard neuf sur les choses ? Échanger à ce sujet peut vous aider à prendre la meilleure décision pour vous. Concernant les « amis » nous pouvons rompre les ponts sans trop de difficultés. Si sur le moment la décision est dure à prendre, et à vrai dire encore plus dure à exprimer, l’éloignement se fait assez naturellement et on peut s’intéresser à tout autre chose plus ou moins rapidement.

En revanche, lorsque cela concerne la famille, c’est bien plus délicat. Il peut arriver qu’un membre de notre famille soit néfaste pour nous. Et notre famille fait partie de notre cercle proche. Dans ces cas de figure, je vous conseillerez de vous éloigner tout de même. Vous ne pouvez pas forcément rompre totalement le lien, pour des raisons diverses et variées, mais vous devez vous éloigner. Un éloignement géographique peut être une solution, par exemple. Mais c’est essentiel pour vous de trouver un moyen de ne plus souffrir de cette relation néfaste.

Pour conclure, le choix de ceux qui composeront votre cercle proche est primordial. Il peut arriver qu’on reste quelques temps sans un cercle complet mais ce n’est pas grave ! Il se remplira quand vous aurez trouvé les bonnes personnes. Le plus important est que vous vous sentiez bien. Si la solitude peut parfois faire peur, dites vous qu’elle est souvent bénéfique et surtout qu’elle est bien meilleure qu’un cercle mal rempli. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, je suis curieuse de savoir comment vous avez réalisé le choix de vos proches et comment vous gérez les relations insatisfaisantes voire néfastes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s