Mes lectures universitaires

Dès lors que vous entrez à l’université, des listes exhaustives de livres vous sont transmises. Ce sont des lectures, pour la plupart, non obligatoires. Vous n’avez donc pas à lire absolument tous les ouvrages listés par les professeurs mais ils vous diront que lire reste important. Ils ont raison mais cela ne veut pas dire qu’on doit lire énormément pour réussir !

Personnellement, j’adore lire et vous l’aurez rapidement compris suite à la lecture de mes précédents articles. Les listes exhaustives de livres ne m’ont donc jamais rebuté. Cependant, la vie universitaire ne laisse pas beaucoup de temps pour la lecture. Etant actuellement en troisième année de licence, je lis les livres qui m’intéressent réellement et ce depuis le début de ma licence. J’ai toujours su ce que je voulais faire et j’ai donc pu cibler mes lectures. Souhaitant m’orienter en psycho-criminologie, je m’attaque depuis deux ans aux ouvrages de base de la psychologie clinique et de la psychopathologie Mon université étant psychanalytique freudienne, c’est sans surprise que Freud occupe constamment ma table de chevet !

Mais peu importe les auteurs qui vous accompagneront vous, l’essentiel est de nourrir vos connaissances en dehors de ce que vous pouvez apprendre durant les cours magistraux. La lecture vous permettra de voir des concepts dans un autres contexte et parfois même vous aidera à mieux comprendre votre cours. Un cours bien compris est synonyme de réussite aux partiels. Si les cours vous intéressent et si vous avez la chance de vous trouver dans une filière dont les enseignements vous passionnent, la lecture ne devrait pas être un frein.

Ce qui pourrait l’être en revanche est le temps. Quand on est à l’université, la plupart du travail se fait chez soi. Il y a des dossiers à rédiger, des expériences à mener ou encore des présentations à préparer et au milieu de tout ceci on doit revoir ses cours régulièrement. Chacun travaille à son rythme et à sa manière, je ne parle donc ici que pour moi-même. Pendant cette troisième année de licence de psychologie, je prends chaque petit temps que j’ai pour ouvrir mon livre du moment. Les trajets en transport en commun, les moments d’attentes ou les intercours, ils sont tous propices à la lecture. Ce n’est pas toujours facile de se concentrer dans des environnements bruyants donc quand la fatigue se fait ressentir, je reprends la mauvaise habitude de mettre mes écouteurs et d’attendre en musique.

Mais dès que vous le pouvez, saisissez un instant pour avancer dans votre lecture ! Elles sont toutes différentes et vous demanderont une concentration plus ou moins intense. Dans ce cas, si vous le pouvez, emmenez avec vous les lectures les moins coûteuse en attention et gardez chez vous celle qui vous en demandent beaucoup.

Actuellement, je lis beaucoup de livres pour mon master. En candidatant dans ceux de mon choix, je ne veux pas être complètement novice en la matière. Certaines université donnent une liste de livres à lire avant l’entretien, quand d’autres vous laissent vous faire votre propre bagage culturel. Dépendant des spécialisations que vous choisirez et encore plus largement de la filière dans laquelle vous étudiez, les ouvrages varient et son plus ou moins nécessaire. Je pense en revanche qu’ils sont toujours intéressants.

En lisant ce type d’ouvrages, je me suis par ailleurs faite la réflexion que lire pour l’université et donc pour les connaissances est totalement différent du fait de lire pour se divertir. Les romans sont mes compagnons depuis toujours, même si dernièrement je ne leur accorde plus autant de temps. Vous l’aurez compris, le temps n’est pas ce que j’ai le plus en ce moment ! Je dois dire que je l’occupe assez facilement et n’ai donc pas l’occasion d’en dédier à l’ennui et aux romans. Là encore, l’approche change lorsque l’on « doit » lire des livres. On planifie alors des instants de lecture, des moments dans sa journée ou dans sa semaine qui sont dédiés uniquement à cela. Puisque l’on a une liste exhaustive de livres à lire, autant s’y prendre correctement !

De même, cette fameuse liste de livres à lire a quelque peu changé d’allure. Plus de romans en vue, puisque ce sont eux qui sont les plus simples et agréables à lire. Il y a uniquement des introductions à la psycho-criminologie ou des parties de l’œuvre de Freud, qui attendent patiemment leur tour. Pour m’aider à avance dans cette liste, je me mets des buts et m’attribue des récompenses. Les buts sont assez simples, ils se comptent en temps : « Je dois avoir fini cette partie d’ici deux jours. » Ainsi, je me force à avancer les livres les plus gros ou les plus compliqués, parfois simplement ceux que je n’aime pas lire. Malheureusement, cela arrive et c’est soit parce que les auteurs ne sont pas assez claire dans leur style, soit parce que le sujet est trop ardu pour moi et qu’il ne renvoie à aucune connaissance préalablement établie. Alors une fois que j’ai atteins ce fameux but, je m’octroie une récompense ! Et quoi de mieux comme récompense que de pouvoir lire un livre court, plus simple ou qui me donne plus envie ?

Pour réussir à avaler certaines lectures indigestes mais bien obligatoires de votre cursus – ou de votre travail – je vous conseille donc cette petite technique. Cela fonctionne aussi avec d’autres types de récompense comme « Je regarderai mes messages une fois arrivée à la page tant » ou encore « J’irai me prendre un café lorsque j’aurai fini ce chapitre ». Parce que lire par obligation peu s’avérer être désagréable, mais que par définition c’est nécessaire, adoptez des méthodes qui fonctionnent pour vous. Le tout est de rester volontaire !

Je conclurai en disant que je ne pensais pas un jour lire sans réel plaisir. Et que de temps à autres, je succombe pour un roman. Je m’empresse d’ailleurs chaque fois de vous donner mon avis à son propos, dans un article sur ce blog.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s