L’inspiration

Si vous ne le savez pas encore, écrire est ma passion. J’ai déjà expliqué mon rapport à la lecture dans cet article et celui à l’écriture s’en rapproche fortement. Pour moi et pour beaucoup l’un ne va pas s’en l’autre. Lire inspire et écrire donne envie de lire. Puisque j’ai expérimenté plusieurs moyens d’expressions écrites, je voulais partager avec vous mon expérience et mon point de vue à ce sujet.

J’ai commencé par écrire ce que j’appelais des histoires vers mes neuf ans. Avant cela, je ne créais pas vraiment mais je recopiais plutôt des passages de livre qui me plaisaient, soit parce que j’appréciais la prose, soit parce que le contenu m’intéressait particulièrement. C’était sans doute une manière pour moi de m’approprier plusieurs formulations de la langue française, ou du moins c’est ainsi que je donne un sens à ceci dans mon parcours d’écriture. Revenir sur le votre peut être bénéfique quand vous avez un passage à vide ou un petit manque de motivation. Si l’écriture peut être passagère dans votre vie, elle peut aussi y être ancrée depuis des années. Quand elle constitue une véritable passion pour vous, ne vous laissez pas happer et envahir par une baisse de motivation. Revenez plutôt aux sources et à tout ce qui en a découlé ! Vous verrez, cela rassure énormément et vous fera relativiser.

Pendant des années j’ai écrit mes fameuses histoires, sur des feuilles simples avec un crayon à papier. Je n’avais en premier lieu pas accès à l’ordinateur, puis lorsque j’y ai eu accès mon temps était compté. Autant dire que cela ne donnait pas du tout la liberté nécessaire à mon inspiration pour produire quelque chose de satisfaisant. Tandis que le crayon et le papier me donnaient sur ce point entière satisfaction. Seul bémol : la main qui ne va pas assez vite par rapport à la pensée et donc la sensation d’aller au ralenti. Lorsque j’écris, je formule avec ma petite voix les mots qui vont sortir. Je pense que la phrase complète se constitue de manière moins claire, plus subtile. Cette phrase est ensuite dictée mot à mot par cette petite voix et il faut reconnaître que pour cela, l’écriture sur ordinateur est bien plus appréciable.

Lorsque j’ai pu passer à l’écriture sur ordinateur, j’ai tout de même gardé à côté de moi le papier et le crayon, le temps de m’adapter. Laisser s’exprimer son imaginaire sur papier ou sur écran n’est pas vraiment la même chose. Et de surcroît, on ne convoque pas son inspiration de la même façon ! Parce que oui, certaines fois on la convoque. Elle ne nous vient pas sans cesse à longueur de journée si on ne lui laisse pas la place. Pour être inspirée il faut pouvoir penser et laisser libre cours à ces pensées. Or, dans la journée, nous ne pouvons pas nous évader à notre gré. Nous sommes engagés dans des actions qui demandent notre attention complète et totale. Se laisser porter n’est donc pas possible à chaque instant de notre vie.

En revanche, lorsque l’inspiration est à ce point bridée, elle finit par déborder. Elle se manifeste alors dans chaque moment de répit. Quand nous ne sommes pas pris par une tâche complexe, elle nous assaille et nous remplit. C’est une sensation agréable puisque vous savez que l’inspiration ne se manifeste pas toujours. Cependant, elle provoque une certaine urgence qui se traduit par un besoin de noter tout ce qui se joue alors dans notre tête pour ne pas en perdre le fil. Parce que oui, quand l’inspiration éclate, ce n’est pas lorsque nous sommes prêts à écrire.

L’inspiration est donc aléatoire. Elle peut être invoquée, en lisant par exemple ou encore en se mettant dans une certaine ambiance. Certains écrivent en musique pour s’isoler du monde. D’autres préfèrent la nuit pour être, de même, isolé des autres. En sommes, écrire c’est créer son monde et s’y échapper, tant physiquement que mentalement. Mais l’inspiration peut aussi submerger et envahir la pensée sans même qu’on ne l’ait demandé. De ma propre expérience, ce n’est jamais comparable à un envahissement désagréable. Ce n’est pas quelque chose qu’on souhaite rejeter ou étouffer mais qu’on souhaite au contraire laisser s’exprimer. Quoi de mieux que de sentir les mots couler sous ses doigts, ses pensées glisser sans accrocs ? Pour quelqu’un qui aime écrire, je vous le donne en mille : rien.

Pour conclure sur ce thème certes insolite, l’inspiration est le moteur de l’écriture. Je pense qu’elle s’entraîne, comme je vous le disais plus haut. Mais je pense aussi qu’elle a une part d’innée, puisqu’elle a besoin d’espace pour s’exprimer. Lui laisser du temps et de l’espace c’est accepter de se perdre loin. Enfin, il faut ensuite vouloir en faire quelque chose pour que cela devienne de l’inspiration. L’imaginaire est là, toujours, partout. Cependant tout le monde ne l’utilise pas, tout le monde ne le transforme pas. Donc il ne devient inspiration que lorsque quelque chose est produit grâce à lui. Pour produire il faut du lâcher prise, il faut se lancer sans avoir peur de mal écrire. Tout le monde écrit mal. Non pas seulement au début mais tout au long de sa vie. Il arrive d’avoir de mauvais écrits quand nous sommes dans une mauvaise passe. Alors ne nous arrêtons jamais à cela et poussons plus loin, plus tard, ce qui presse pour sortir.

J’espère que le deuxième article de cette série sur l’écriture vous aura plu et j’attends vos commentaires à ce sujet ! Comme toujours, je suis curieuse de savoir comment vous vivez les choses, ceux qui écrivent aussi bien que ceux qui n’écrivent pas.

Publicités

6 commentaires sur “L’inspiration

  1. Bon jour,
    « Tout le monde écrit mal ». En fait, je pense au style, car qu’est-ce qu’écrire mal ? Tout est question de situation de lecteur. « Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement » dit Boileau mais rien n’est moins sûr en écriture car les formes, les styles, les reliefs … sont aussi des richesses et que tout le monde y trouve son compte 🙂
    Max-Louis

    J'aime

    1. Évidemment, c’est quelque chose de très subjectif. Et ne dit-on pas que ce qui se lit facilement s’est écrit tout aussi difficilement ?
      Ce que j’entends par « Tout le monde écrit mal » c’est qu’un premier jet n’est jamais parfait et que qui que nous soyons, quoi que nous puissions écrire de fantastique et merveilleux, il y aura des ratés, des mauvais jets et finalement de mauvais textes !

      J'aime

      1. Je ne suis pas d’accord sur : « un premier jet n’est jamais parfait et que qui que nous soyons » … pour ma part, le peu que j’écris, sont des premier jets et ne change rien. Il est vrai que je ne suis pas un puriste de l’écriture … ni d’ailleurs un écrivain … je brouillonne quelques textes pour le plaisir.
        « ce qui se lit facilement s’est écrit tout aussi difficilement ? » Possible. Et cela me fait penser à Flaubert. Mais il y a littérature et littérature.

        J'aime

      2. J’entends bien. Chacun écrit à sa manière et c’est ce qui fait la diversité que nous lecteurs apprécions tant ! C’est aussi pourquoi je suis contente d’avoir un retour sur mes articles qui parlent d’écriture 😊

        Aimé par 2 personnes

  2. Très intéressant…
    Pour moi l’inspiration est partout, tout autour de moi. A chaque instant. Après tout est question de savoir si je l’attrape ou la laisse filer.
    J’ai toujours un carnet avec moi et même si c’est plus simple par ordinateur, ça va plus vite, j’aime la conscience du temps que m’offre le papier. Je note des mots qui prendront forme ou pas.
    L’inspiration est là pour tous c’est bien vrai.

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire ! Je trouve à mon tour intéressant de savoir que pour vous, l’inspiration est hors de vous, dans le monde qui nous entoure. De plus, savoir si vous l’attrapez ou la laissez filer vous pose en acteur de vos écrits et je pense que c’est très positif. Quant au papier je comprends parfaitement qu’on puisse y avoir un rapport particulier, tant qu’il vous permet de créer et de vous épanouir dans vos écrits, la manière importe peu !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s