L’amour, cette grande quête

Dans la vie de tous les jours, l’amour prend de nombreuses formes. On ne les identifie pas toutes comme étant de l’amour, selon le sujet, selon l’objet ou simplement selon l’impulsion. De même plus globalement, l’amour est une des grandes quêtes de la vie d’un homme. Comment être comblé sans lui ? L’amour est au centre du développement sain d’un individu. Paradoxalement, il peut aussi être destructeur. Alors ici, je voudrais partager avec vous la manière dont je l’aborde. Celui que j’ai reçu et celui que j’ai donné, qui ont aujourd’hui façonné la personne que je suis. La fille, la sœur, l’amie, la compagne et la mère que je pense pouvoir être. En effet la manière dont je perçois les choses ne résulte que de ma propre réalité subjective, qu’en tant qu’individu je fais vérité objective. Comme dans chacun de mes articles, je livre un point de vue. Ici, mon point de vue sur l’amour, ce grand inconnu.

J’ai ressenti une grande soif d’amour pendant un temps. Je sais donc combien son absence peut être pesante. De même, je sais qu’il est primordial de ne pas se focaliser sur ce qu’on ne reçoit pas mais sur ce que cela nous apporte de donner. En effet, loin de sa famille, sans compagnon voire sans amis, l’amour est absent ou trop peu présent et cela est blessant. Comme je le disais plus haut, on a besoin d’amour, de se sentir entouré et chéri. Alors il est important de se concentrer sur ce que nous donnons, nous, comme amour. Donner aux gens, sans attendre qu’ils nous rendent la même chose, permet déjà de recevoir. On sait alors qu’on a en soit la capacité d’aimer et potentiellement les ressources pour s’aimer soi-même. Et comme le positif attire le positif, pourquoi n’en serait-il pas de même avec l’amour ?

Alors ces petits gestes, quels sont-ils ? Préparer un petit déjeuner, réaliser une tâche ménagère qu’on sait éprouvante pour l’autre ou encore appeler un proche pour avoir de ses nouvelles, ce sont des gestes d’amour. On n’est jamais complètement seul, même si on manque parfois cruellement de compagnie. Les gens pour qui vous réaliserez ces gestes n’auront sans doute pas conscience de l’élan d’affect qui les auront accompagnés. En revanche si vous les effectuez assez régulièrement, si vous les réalisez sans jamais rien attendre en retour, alors ils vous procureront un bien-être fou. Donner à quelqu’un est sans doute ce qui permet réellement d’aimer.

L’amour prend donc énormément de formes. Ces petits gestes vous appartiennent, tout comme vos sensations. Quand on parle d’amour, on parle systématiquement de papillons dans le ventre. Je n’ai jamais adhéré à cette manifestation parce qu’elle n’a jamais été effective pour moi. Dans sa manifestation physique, l’amour c’est le cœur qui rate des battements, ce sont les mains moites et le souffle coupé. C’est le sentiment qu’on retrouve quelqu’un avec qui rien ne peut nous arriver. Quelqu’un qu’on n’a pas vu depuis trop longtemps. C’est aussi se rendre compte qu’on est bien. Autant qu’on peut l’être seul chez soi. C’est se mettre à chanter et voir l’autre se mettre à danser au même rythme. C’est s’engueuler pour de faux. C’est crier sans raison sans jamais se soucier de ce que pourraient penser ceux qui nous entendraient.

C’est aussi raconter ce qu’on ne raconterait à personne d’autre. C’est dessiner ensemble un futur ou simplement parler de l’avenir. L’amour c’est se remettre en question au même titre que c’est questionner l’autre. On y trouve la capacité et la possibilité d’évoluer dans un cadre bienveillant. Tout ça, c’est l’amour.

En revanche, lorsqu’on se sent piégé, incompris, seul, ce n’est plus de l’amour. Malheureusement, il n’est pas toujours éternel, certainement jamais sans faille. On aimerait le croire parce que c’est rassurant. Mais il y a une fin, une faiblesse, des doutes. Je ne dis pas que l’amour complet, total et loyal n’existe pas. Seulement que ce dernier peut parfois vaciller, sans que ce soit grave pour autant. L’amour peut aussi s’éteindre, quand chaque personne emprunte un nouveau chemin. Quand on s’éloigne peu à peu sans réussir à se retrouver, alors l’amour disparaît. Quel intérêt alors à rester ensemble ? Il est certes normal de vouloir se battre pour quelque chose qui a été vrai et entier. Mais l’amour ne prévient pas, aussi bien à son arrivée qu’à son départ.

J’ai vu énormément d’histoires se terminer tristement, parce que l’un n’a jamais accepté l’absence si soudaine d’amour de la part de l’autre. Alors même si cela fait mal, même si nous n’avons jamais envie de nous arrêter d’essayer, il faut reconnaître ce moment où nous basculons dans la douleur. Parce qu’il est douloureux de vivre avec quelqu’un qu’on a aimé sans qu’il ne reste plus rien de réciproque de ces sentiments. Il est douloureux de se demander sans cesse ce qu’on a pu faire pour mériter cela. Et si on en arrive là, il est temps de passer à autre chose. Nous savons tous que nous entrerons alors dans une période de deuil, qui se terminera un jour, mais qui reste tout de même peu enviable. C’est la remise en question de cet amour, de cette relation qui est devenue toxique qui permettra à tout un chacun d’avoir le courage d’entrer dans cette période de deuil. Au mois aurons-nous l’impression d’avancer, à un moment ou à un autre.

L’amour est donc fantastique. S’il peut être maltraité, siphonné, usé, il n’en ressort que grandi. Qu’il soit dirigé vers un compagnon, un ami, un membre de la famille, il fait des miracles. Il ne s’exprime jamais de la même façon à travers les actes ou à travers le corps. Et quand il terrasse, ce n’est que pour renaître plus fort, ailleurs. Alors continuez à donner, comme je continue à donner, parce que c’est ainsi que nous pourrons rendre le monde meilleur et enfin trouver ceux qui nous aimeront à notre juste valeur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s