Partage de mes bons plans

Parce que petit budget n’est pas synonyme d’absence de nécessité, une fois réglés les soucis primaires que sont le loyer, les transports et la nourriture, que faire du restant ? Certains vous diront d’économiser jusqu’au sang, en vous privant de sorties, de renouvellement de garde-robe et de voyage. Mais quid du bonheur et des petits moments passés loin des tracas du quotidien ?

Dans mes placards, tout est passé de mode ou trop petit pour moi, comment faire ?

Les vêtements, qu’on suive scrupuleusement la mode ou qu’on s’habille pratique, font rapidement un trou sur notre compte si on ne fait pas attention. Le but du jeu est donc de trouver ce qu’il nous faut sans trop céder de nos exigences et pour pas trop cher. Pour ce faire, les reventes sont géniales ! Les vêtements de seconde main ne sont pas des vêtements nécessairement inutilisables, usés jusqu’à la moelle, qui ne sont plus d’actualité et qui n’ont plus d’utilité. Je ne fais pas les brocantes ou les vides greniers, je ne peux donc que vous donner ici l’idée de vous y rendre parce que je suppose que certains exposants auront sans doute ce qui fera votre bonheur. Cependant, je me servais pas mal de sites qui permettent de vendre les vêtements dont on ne veut plus. Je ne pourrai encore une fois pas vous recommander un site en particulier puisque je n’en ai utilisé qu’un sans en être totalement satisfaite.

En effet, si les vêtements sont à un prix plus raisonnable qu’en magasin il reste les frais de port à payer et la réception du colis à assurer, si on veut minimiser ces frais. D’ailleurs je dis bien « si » les vêtements sont à prix plus raisonnable parce que ce n’est pas toujours le cas. Il faut souvent vérifier les prix en ligne pour l’article neuf et parfois certains revendent au même prix voire plus cher. Cela ne devient donc plus du tout un bon. Mais si vous êtes attentifs et que vous avez un peu de temps, il est possible de trouver certaines choses plutôt sympathiques. J’ai personnellement pu acheter un lot de cinq beaux soutien-gorges au prix de quarante euros ou encore une jolie robe de soirée pour vingt euros. Bien-sûr, la qualité était top et les vêtements peu voire non portés. Pendant un temps j’ai donc fonctionné comme ça avant de passer aux vides dressing lorsque j’ai changé de région et emménagé dans une ville bien plus grande.

Grâce à facebook, j’ai pu découvrir les vides dressing et les friperies ! Les vides dressing sont souvent organisés par des personnes qui souhaitent se débarrasser de leurs vêtements, à l’image des vides-greniers. Il m’est arrivé d’avoir quelques faux espoirs à propos de certains de ces vide-dressing mais d’autres m’ont réellement conquise. On y trouve des vêtements à petits prix, bien en dessous de ceux pratiqués en magasin. J’y ai trouvé une paire de new balance à 5€ en très bon état, des vestes, des manteaux, des pantalons, pour des sommes allant de minimum cinq euros à maximum vingt euros. Pour ne pas être tenté par ce dont je n’ai pas besoin, parce qu’il n’y a pas toujours ce dont j’ai besoin à ma taille et dans mes goûts, je n’y vais que lorsque c’est nécessaire. Je me fixe un budget maximum et j’essaye de trouver ce dont j’ai besoin sans le dépasser. Au début c’est un peu compliqué parce qu’on craque rapidement sur d’autres articles mais on finit par prendre le plis. Et quoi qu’il arrive, cela fait toujours moins mal au porte-monnaie de craquer dans un vide-dressing que sur internet !

Les vêtements c’est bien sympa mais j’ai aussi besoin d’habiller mon intérieur.

Je n’ai toujours été que dans des meublés et pourtant, j’ai quelques bons plans à vous partager. Un de mes appartements n’avait que le stricte nécessaire et encore ! Je manquais cruellement de rangements, que ce soit dans la pièce à vivre ou la salle de bain. J’ai donc cherché des meubles pour pas trop cher sur leboncoin car à l’époque j’avais le luxe d’avoir un véhicule à disposition. Sur ce site, on trouve pas mal d’annonces intéressantes si on se donne la peine de chercher correctement et de contacter les gens. Il faut parfois se déplacer un peu loin mais pour une bonne affaire, dont on a réellement besoin, ce n’est pas cher payé ! En arrivant sur Lyon, j’ai continué sur ma lancée et acheté deux étagères pour vraiment pas cher, un fauteuil super sympa et un autre qui malheureusement ne me sert plus aujourd’hui.

Puis un jour, je traînais encore et toujours sur internet, sans doute à la recherche de bons plan, et je suis tombée sur des articles comme celui-ci, sur des compilations et autres qui m’ont réellement aidée et notamment fait découvrir GEEV. Groupe facebook et application mobile, les gens y donnent ce dont ils souhaitent se débarrasser. La plupart du temps parce qu’ils n’en ont plus l’utilité et parce qu’ils ont besoin que l’objet parte rapidement. Ce n’est qu’en très peu de cas parce qu’il est en mauvais état et qu’ils ne peuvent pas le vendre. Pour vous donner des exemples je vois souvent passer de beaux meubles comme des buffets ou encore des lits en très bon état. Sur ce groupe on trouve de tout : des meubles, de la déco, de la vaisselle, des accessoires, des vêtements et des chaussures, des livres, de quoi faire des travaux, tout ce qui peut être donné en somme. Selon la ville ou la région dans laquelle vous vous trouvez, je vous conseille de vous inscrire sur le groupe facebook en question et de regarder ce qui y est proposé dès que vous avez besoin de quelque chose. Je sais que sur Lyon, le groupe est plus actif que l’application.

Mon intérieur est désormais très agréable ! Des idées pour s’en mettre plein la vue et être heureux de le retrouver ?

J’en ai tout plein et vous aussi, c’est certain. On rêve tous de voyager, de découvrir ou simplement de s’échapper le temps d’un week-end. Les envies de voyages ne sont pas les mêmes pour tout le monde : quand certains voudront découvrir l’Europe avec leur sac-à-dos, d’autres voudront partir au soleil, dans un hôtel all-inclusive pour avoir les pieds dans l’eau et se relaxer sereinement. Quoi qu’il en soit, je n’ai pas de conseil spécifique à vous donner à propos des destinations mais plutôt à propos des moyens de transport ! Et oui, c’est par là que tout commence et que tout, fatalement, prend fin. Pas de voyage sans prendre le train, l’avion, le bus, la voiture, le vélo ou tout autre moyen de locomotion. Sauf que le trajet constitue pour un voyage assez court la plus grande part du budget. Réduire cette part permettra soit de partir tout court – et de pouvoir revenir – soit d’économiser pour un meilleur logement ou encore la nourriture et les sorties !

Pour moi, que ce soit l’aller ou le retour, le trajet est la partie la moins drôle et la plus épuisante du voyage. Je crois que ce que je préfère c’est le train voire l’avion. On est assis, on fait le trajet d’une traite dans un espace chauffé ou climatisé et c’est facile d’accès. Pour l’avion, il n’y a pas de meilleur conseil que de s’y prendre à l’avance et de sélectionner les compagnies lowcost. Je vous conseille fortement d’éviter easy-jet, quitte à payer deux dizaines d’euros en plus, parce que les vols sont très souvent en retard et pas de seulement trente minute. A chaque fois que je me rends à l’aéroport, il y a des soucis avec les vols de cette compagnie. Si vous n’avez pas d’impératifs horaires, c’est une solution. Seulement souvent, une fois arrivés à l’aéroport, il nous reste un peu de chemin à faire et c’est assez pénible de rater le dernier bus, son covoiturage voire son train. Préférez plutôt RyanAir, comme compagnie lowcost, qui a nettement moins de soucis et qui est donc plus agréable à utiliser.

En ce qui concerne le train, en France et à peu près partout ailleurs, les tarifs sont rapidement élevés. Selon la gare d’arrivée et celle de départ les prix en fonction des temps de trajet varient. Il n’est pas rare d’avoir des billets à 180€ pour faire un Paris-Lyon par exemple. Cela fait très cher quand on compare aux prix proposés par OuiGo. C’est une filiale lowcost de la SNCF qui réaménage des TGV pour gagner de l’espace (les sièges sont tout de même confortables) et qui limite le nombre de bagage, sans quoi il faut payer un supplément pour chaque bagage hors forfait. Les trains sont très propres et si parfois un peu bondés ils restent extrêmement compétitifs sur les prix. Un Paris-Lyon oscille donc entre 15€ et 50€ : plus vous vous y prenez à l’avance, moins les prix sont élevés.

Dans la même veine, filiale lowcost de la SNCF, on a l’option du bus. Climatisé et tout aussi agréable, il n’a que le défaut de prendre un temps monstre. Pour de courts trajets il fait largement l’affaire mais pour les longs, on lui préférera ses alternatives si le budget le permet. OuiBus propose des trajets en France mais aussi depuis la France vers l’Europe contrairement à OuiGo. Si vous voulez partir à l’étranger, c’est peut-être la solution ! Les chauffeurs sont la plupart du temps au top, les bus sont bien entretenus et ils se tiennent à leur feuille de route. Je ne peux donc que vous recommander de voyager avec eux ! Le plus petit prix qu’il m’ait été donné de constater était de 4,50€ pour un Paris-Caen et le plus cher de 85€ pour un Caen-Viseu (Portugal). J’imagine évidemment qu’il y a des prix plus élevés encore mais disons que cela vous donne une estimation du prix par rapport à la distance dans ce qui se fait et ce qui se trouve. Encore une fois prenez-y vous à l’avance car certaines lignes sont rapidement pleines.

Une autre compagnie de bus lowcost qui complète bien la précédente est FlixBus. Les trajets ne sont plus seulement au départ de la France ou pour revenir en France puisqu’ils permettent de se déplacer sur le continent Européen. Au niveau des prix on reste dans la même gamme. Les bus sont confortables, il manque seulement parfois quelques prises par rapport aux OuiGo. Le seul défaut, et je trouve que c’en est un gros, est le manque d’amabilité et de professionnalisme de certains chauffeurs. Sur les lignes que j’ai emprunté, les chauffeurs ne parlent pas toujours français – et c’est bien normal – mais ne parlent parfois même pas un mot d’anglais. Je trouve ça assez limite, surtout quand ils s’expriment dans une langue qu’on ne comprend pas et qu’ils trouvent le moyen de nous crier dessus pour qu’on comprenne – parce qu’en parlant fort, on aura peut-être une révélation. Une compagnie de voyage internationale devrait avoir des employés qui peuvent échanger au moins en anglais en plus de leur langue maternelle. De plus j’ai eu quelques mésaventures comme des retards, des arrêts non prévus – pour déposer un pote – et des bus pas toujours très propres. En somme ça dépanne et ça peut emmener loin mais si on tombe sur le mauvais chauffeur, cela peut rapidement devenir désagréable.

Finalement, vous pouvez choisir l’option voiture pour partir, en utilisant blablacar ! En tant que chauffeur vous pourrez économiser quelques euros, ce qui pourra vous rembourser un plein ou les péages par exemple. En tant que passager, les covoiturages sont plus flexibles et arrangeants pour un prix assez correct. Quel que soit votre rôle, le plus du covoiturage est de rencontrer des gens. On partage, on découvre, on discute de tout et de rien. Il y a de très belles rencontres qui peuvent déboucher sur d’autres choses comme des offres d’emplois ou des amitiés. C’est réellement quelque chose de social et la communauté a globalement le sens du partage. A la base, les gens font du covoiturage pour aider les autres ou pour des questions d’écologie et d’économie. J’ai été la plupart du temps ravie des rencontres que j’ai pu faire, même si aucune ne s’est jamais développée après le trajet. Le système d’avis, de notation de la conduite et de vérification des informations personnelles est très pratique pour déterminer à qui nous aurons à faire : quelqu’un de bavard, d’arrangeant, de ponctuel, de très dynamique, vous y trouverez forcément votre compte ! Le seul hic, parce qu’on ne peut pas tout avoir, n’est autre que le prix parfois bien élevé de certains covoiturages. Comme les conducteurs fixent leur prix, certains les gonflent beaucoup ce qui dénature un peu l’esprit d’entraide que porte le covoiturage. Il est aussi un peu terni par les frais de réservation qui sont de plus en plus élevés.

En résumé ?

Il y a des bons plans pour tout et n’importe quoi. Il faut les chercher, les dénicher et prendre le temps de les tester. J’ai dernièrement entendu parler de l’application mobile TooGoodToGo. C’est une application qui permet d’obtenir à moindre prix des aliments dont les magasins et commerces doivent se débarrasser mais qui rechignent à jeter. C’est une option correcte sur le papier pour manger à moindre coût mais je n’ai pas encore eu le temps de la tester. J’ai regardé ce qui était proposé et il y a un peu de tout, le seul inconvénient c’est qu’il faut aller chercher ce qu’on veut récupérer dans l’heure. A part ça, j’ai eu de bons échos, je l’ai téléchargé et il faudra que je revienne vers vous une fois testé ! En parlant nourriture, si jamais vous souhaitez manger dehors à bas prix sans rogner sur la qualité, je vous conseille de faire une recherche en conséquent sur TripAdvisor. La plupart du temps, les notes et les avis vous donnent une vue d’ensemble assez correcte du restaurant et vous permettent de découvrir des adresses sympathiques. Et quand vous ne savez pas bien où manger et que vous souhaitez rentrer dans le premier venu, je vous conseille vivement de ne pas le faire sans avoir vérifié sur cette application les avis qui sont donnés. Cela vous évitera quelques mésaventures !

Je terminerai cet article en vous disant que j’ai à mon avis fait le tour des bons plans généraux que je pouvais vous donner. Je me sers régulièrement de tout ce dont je vous ai parlé. Cependant, restent ceux spécifiques à la ville de Lyon, les bonnes adresses et les recoins que je commence tout juste à connaître. Comme cet article est assez long et se suffit à lui même, je vous exposerai tout ça prochainement !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s